L’Inde : amour, haine!

Inde : amour / haine
Il existe des pays qu’on sait que cela ne sera pas facile, mais qu’on souhaite tout de même visiter. L’Inde est sans aucun doute le bon exemple d’amour / haine. Lorsque j’ai visité ce pays d’Asie, je ne savais pas trop quoi m’attendre. J’avais entendu beaucoup de bien, tout comme beaucoup d’histoires d’horreurs. Si je ne suis pas certain que je retournerai en Inde dans ma vie (haine), j’irai n’importe quand dans la région indienne du Rajasthan (amour). La scène LGBT est limitée. Alors, je me suis questionné sur : est-ce qu’il y a une communauté LGBT? Finalement, Queer ou pas … l’Inde? Découvrez le reportage photos sur l’Inde.

Il y a des pays qui me fascinent. C’était le cas de l’Inde. Après plus d’un mois passé dans ce pays, de la station balnéaire de Goa jusqu’à la capitale de Delhi, aujourd’hui je garde d’excellents souvenirs du pays, surtout de la région indienne du Rajasthan où se trouve notamment Udaipur et Jodhpur. Je peux dire que j’ai vu beaucoup de l’Inde, mais sans aucun doute qu’une petite partie de ce grand pays. Il reste tant à y découvrir. Vais-je revenir? Je ne pense pas! Toutefois, je ne fermerai jamais la porte pour y retourner!

La première chose qui me vient à l’esprit lorsque je pense à l’Inde, ce sont les gens qui y vivent. Les gens des régions sont particulièrement sympathiques. Facile d’approche et ouvert à la discussion. Ils s’informent beaucoup de nous. Ils aiment le Canada. Ils disent tous que c’est un beau et grand pays. Bien entendu, on me parle aussi du froid. Je constate que les gens qui vivent dans les pays où il faut toujours chaud n’ont jamais vu de neige. Je pense qu’il est difficile d’expliquer qu’est-ce que de la neige et la capacité de l’humain à vivre à moins tente dehors. Les gens sont toutefois fort différents dans les grandes villes en comparé avec les plus petites villes ou régions du pays. Les habitants de Mumbai et Delhi sont plus fermés et moins réceptifs.

Les habitants de MumbaiJe l’avoue, j’avais de grands préjugés face à l’Inde. J’avais des idées préconçues sur ce pays. J’avais tout faux … ou presque! Je croyais me rendre dans un pays salle, où que l’on ne mange vraiment pas bien et que les mauvaises odeurs seraient constantes. Je ne peux pas dire que c’est au royaume de la propreté, mais à des années-lumière de mon préjugé. J’ai mangé parmi les meilleurs restaurants de ma vie, c’était en Inde. Ils savent jouer avec les saveurs tout en respectant les épices. Le goût est dans la subtilité et non dans l’excès. J’ai fait des découvertes culinaires uniques. J’ai senti parmi les meilleures odeurs. Je suis agréablement surpris. Je l’avoue!

Les épices de l'Inde

Il y a un revers. Mes valeurs d’égalité en ont pris un coup. Cette valeur si chère en moi a été souvent mise à l’épreuve. Surtout sur la question de la condition féminine. Sans entrer dans les détails, je crois qu’il y a beaucoup à faire dans ce pays pour avoir une égalité homme / femme. La jeune génération semble être beaucoup plus ouverte à cette idée. Plus proche de la réalité sociale et les enjeux d’un pays conservateur. Les grandes villes comme Mumbai et Delhi ainsi que Goa restent des destinations plus libérales. Ce qui rend le lieu plus intéressant sur certains points.

L’espoir est là. Je crois qu’avec les jeunes Indiens, un souffle nouveau prendra forme un jour pour le rendre plus égalitaire. Je vous le souhaite.

La fraternité entre hommes est unique. Je n’ai jamais vu autant de confrérie et de complicité aussi belle entre hommes. On peut facilement y faire des blagues avec l’homosexualité, mais je n’ai certainement pas le goût de rentrer là-dedans. L’entraide masculine est au rendez-vous. Le soutien et la solidarité à rendu des moments très beaux tout au long de ce mois. On peut apprendre d’autres civilisations pour devenir meilleur.

L’Inde, c’est bien entendu le Taj Mahal : l’image iconique du pays. L’une des 7 merveilles du monde qui semble perdre un peu de son lustre à cause de son effondrement partiel. Pour avoir la chance de le visiter, il vous faudra pour cela, vous rendre dans la ville d’Agra. Vous avez un accès à partir de Delhi. Si le Taj Mahal est sublime, je ne peux pas dire autant de la ville. Pour tout dire, il n’y a pas grand-chose à faire. Le Taj Mahal volant la vedette au reste, il est préférable de s’y rendre tôt. Il y a beaucoup de monde qui le visite tous les jours. Pour éviter un long fil d’attendre et le chaud soleil indien de l’après-midi, allez-y dès son ouverture. Cela vous évitera bien des désagréments.

L’Inde, c’est aussi la ville rose : Jaipur! Une véritable déception pour ma part. Non pas parce que la ville n’est pas intéressante ou bien parce qu’il n’y a pas beaucoup de découvertes à faire. Au contraire. J’ai été gravement malade. Je n’ai donc pas eu la chance de visiter ce que je voulais. Heureusement, j’ai pu voir l’essentiel de la ville comme le Palais des vents, le fort d’Amber, la City Palace ou encore l’Yantra Mandir. Il me manque des endroits dont je rêvais. À ça, il y a une bonne nouvelle! Jaipur sera encore là si j’ai la chance de retourner dans la ville rose.

Jodhpur : la ville bleue de l'IndeNon loin de la ville rose, se trouve la ville bleue. Jodhpur est situé près d’un désert. L’idée si vous souhaitez partir en expédition. De mon côté, je suis resté strictement au coeur de la ville. Jodhpur porte bien son nom. En marchant dans les vieilles rues de la ville, les maisons sont généralement bleus, crèmes ou jaunes. Cela fait de magnifiques photos. Jodhpur est ville chaotique. Il est fort difficile de circuler en voiture. Il est parfois plus simple de marcher pour se rendre dans les points d’intérêts. Jodhpur, c’est en soi une ville à faire.

Après la ville rose et la ville bleue, l’Inde, c’est aussi la ville blanche. Udaipur. Sans aucun doute le coup de coeur de ce pays. La destination la plus intéressante à faire absolument lors d’un premier voyage. Si marché dans les vieilles rues d’Udaipur est en soi un véritable plaisir, j’ai particulièrement bien mangé. On y retrouve une gastronomie locale, mais aussi indienne. Il suffit de marcher et de regarder le menu pour y faire des découvreurs. Vous avez peut-être déjà vu Udaipur sans que vous le sachiez. Une partie du film Octopussy de James Bond a été tournée dans cette ville, notamment près du lac et du palais. C’est vrai, je suis un fans de James Bond, ce n’est toutefois pas la raison qui explique ce coup de coeur!

Le pays n’est certainement pas une destination pour faire les plages et relaxer devant la mer. Toutefois, j’ai trouvé un petit coin intéressant. La région de Goa. Goa, c’est la destination pour faire les plages. Si ce n’est pas la Thaïlande! C’est sans aucun doute la région la plus libérale du pays. Les habitants sont plus ouverts sur plusieurs sujets, dont la question des droits homosexuels. Toutefois, il ne faut pas oublier que l’Inde est un pays conservateur. Le respect des lois est très important, même à Goa. J’ai bien aimé faire les plages, même si ce n’est certainement pas la destination la plus intéressante pour cela.

Je parle beaucoup des principales destinations que j’ai aimé, mes coups de coeurs de l’Inde. Autour maintenant de ce que j’ai moins aimé du pays : les grandes villes. Mumbai et Delhi sont pour moi, beaucoup pour attractif. Mumbai, certainement que je ne remettrai plus jamais les pieds dans cette ville. La raison est fort simple. Il y a beaucoup trop de monde. Du matin jusqu’à la nuit, les rues sont constamment bondés au point tel, qu’à un certain moment donnée, je ne pouvais tout simplement plus circuler à pied. Une véritable marrée humaine me menait où elle allait. C’est comme ça partout. Ici, je ne parle pas dans les principaux lieux touristiques de la ville. Non! Partout où je suis allé à Mumbai, c’était ainsi. C’était trop pour moi! Mumbai, capitale du cinéma indien aussi connue sous le nom de Bollywood, est toutefois un lieu intéressant pour la culture. J’ai particulièrement aimé l’île d’Éléphanta où on peut encore voir certains moines. La porte de l’Inde non loin du port est également impressionnante et riche en histoire.

C’est la même chose à Delhi, capitale de l’Inde. Si la situation de la surpopulation n’est pas aussi dramatique autre que la vieille parti de la ville plus connue sous le nom de Old-Delhi, néanmoins, cela est plutôt désagréable. Toutefois, ce que j’ai moins aimé, c’est devoir constamment négocier : taxi, achat, entrée et, etc. Comme ce n’est pas dans ma culture, cela devient épuisant à la longue. J’avais l’impression de payer toujours trop cher ce que j’achetais. Delhi est une ville plus moderne que bien des autres villes du pays. Cela est intéressant de ce côté. Plusieurs attraits peuvent se faire à pied si vous aimez la marche bien entendu.

Sachant que j’étais en Inde pour un peu plus d’un mois, j’ai choisi d’aller dans des lieux où les touristes ne vont moins souvent :

La ville d’Aurangabad propose parmi les plus belles grottes de l’Inde. Les grottes à faire absolument si vous avez la chance comme moi d’y aller sont celles d’Ajanta, d’Éléphanta et d’Aurangabad. La ville c’est aussi une copie conforme au Taj Mahal mais en plus petite. Pour ce faire, rendez-vous au Bibi Ka Maqbara. Toutefois, si vous êtes en Inde moins d’un mois en Inde, Aurangabad n’est pas une destination nécessaire d’être visité.

Un peu partout en Inde, on retrouve des puis particulièrement spectaculaire. Celui d’Abhaneri est à faire absolument si vous faire la route entre Jaipur et Agra. Toutefois, ne faites pas l’erreur comme moi d’arrêter dormir là. Un simple arrêt puis reprendre la route est l’idéal. Le puits se nomme le Chand Baori.

Visite l'IndeDans tout ce voyage en Inde, je garde des moments magiques. Je t’ai aimé Udaipur, Jodhpur et Jaipur. La région du Rajasthan est tout simplement magnifique. Pour tout dire, c’est le Rajasthan qui est mon véritable coup de coeur. Je t’ai moins aimé Mumbai et Delhi. Maintenant je le sais car j’ai eu cette chance incroyable d’y aller.

Je garde en mémoire des visitent incroyable de la ville blanche, de la ville bleue, de la ville rose, des grottes d’Ajanta, du puit Chand Baori, les plages de Goa, de la fête des couleurs Holi et bien entendu, le majestueux Taj Mahal.

Je voulais le voir. Je l’ai vu. J’ai été impressionné d’aller à la rencontre de cette 7e Merveille du monde. Comme j’ai le souhait profond de faire toutes les merveilles du monde, je veux maintenant faire un « check » à celui-là. Sans aucun doute mon moment préféré de ce dernier mois passé en Inde.

Ajouter un commentaire

Soutenir le contenu touristique LGBT 🏳️‍🌈

Le Gay Voyageur crée du contenu gratuitement avec des articles, vidéos et des podcasts. Merci de votre support afin de continuer à la promotion positive du tourisme LGBT mais aussi de la lutte contre l’homophobie.




E-BOOK GRATUIT 2020!

Voici ma liste des destinations d’Asie à visiter absolument selon mes expériences touristiques. Téléchargez gratuitement ce e-book.




Dernières vidéos

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter du Gay Voyageur pour recevoir toutes les destinations touristiques gay friendly.