Ce que j’ai aimé et détesté du Cambodge

Ce que j'ai aimé et détesté du Cambodge
Le Cambodge, l’un des pays les plus pauvres du monde, mais l’un des plus surprenants également. Si vous n’avez jamais fait ce pays, ajoutez-le dans votre liste des prochaines destinations à faire. Le Cambodge n’est toutefois pas une destination pour tout le monde! Si vous n’avez jamais fait aucune destination d’Asie, peut-être opter pour un autre pays comme la Thaïlande ou encore le Vietnam.

La raison est fort simple! Le Cambodge est un pays pauvre et les images peuvent être parfois difficiles. Surtout dans les grandes villes comme Phnom Penh ou encore Siem Reap. Je me souviens encore d’une marche un peu à l’écart du quartier touristique de Siem Reap. À tout hasard, je marchais et je vois un orphelinat. Pour tout vous dire, il y en a beaucoup! Soudainement, beaucoup d’enfants courent vers moi et me demandent de les adopter. Mon coeur a éclaté à mille morceaux. Un événement comme celui-là, je pourrais vous en dire plein d’autres. Des anecdotes de voyages, ce n’est pas ce qui manque dans ma vie.

J’aime le Cambodge, mais je n’aime pas tout de ce pays. Phnom Penh est un bon exemple d’amour et de « je ne pense pas refaire cette destination ». Parfois, la capitale du pays est un passage obligé pour certains touristes. Phnom Penh propose plusieurs attraits touristiques incroyables comme Palais royal, le Wat Phnom, la pagode d’argent, le musée national du Cambodge, le monument de l’indépendance ou encore le Wat Botum. Dans tout ça, ce que je retiens, c’est le Musée du génocide de Tuol Sleng. Vous ne pouvez pas manquer cela si vous allez à Phnom Penh. C’est vrai. C’est dur. Les images sont difficiles. Mais il ne faut jamais oublier les guerres et celle qu’à mener les Khmers rouges, a été particulièrement cruel. Vous ne pouvez rester insensible à ce musée. Je suis une personne sensible. Je le sais. Ce musée m’a marqué et aujourd’hui, je vous en parle le coeur noué.

Phnom Penh, c’est aussi une ville difficile. La pauvreté est présente, mais c’est surtout la criminalité qui m’a marqué. De nombreux petits délits sont visibles lorsqu’on y passe plusieurs jours et plusieurs soirs. Je vous dirais même que je vous déconseillerais de marcher seul dans certains quartiers de la ville. Soyez attentifs à ce qui se passe autour de vous. Garder bien vos efforts personnels à votre porté, même dans les tuk tuks.

SihanoukvilleVous avez comme projet de faire les plages. Passer alors votre tour à Sihanoukville. Dans toutes les destinations d’Asie que j’ai faites, Sihanoukville s’inscrit parmi mon top 5 des villes que j’ai le plus détesté. Peut-être que les amoureux de la vie nocturne vous diront le contraire à mes paroles. N’étant pas clubbeur, je ne peux vous le dire. Toutefois, je peux vous affirmer que je n’ai jamais vu des plages aussi sales et malpropres de toute ma vie. J’ai tout vu sur les plages de Sihanoukville : couches, seringles, pneus, bouteilles de plastique, pilles et j’en passe. Les plages publiques sont d’une horreur. Pour profiter un peu des plages, j’ai traversé un parti de la ville et je suis entré illégalement dans un hôtel. J’ai réussi à passé inaperçu tout profitant d’une plage réservé aux clients. Pour ça, c’était bien.

Si je garde en mémoire beaucoup de négativité de la ville, car en réalité je n’écris pas tout sur cette ville et des raisons qui fait ce c’est d’être un coup de coeur de ma part, j’essaie de voir le bon côté des choses. Parmi mes coups de coeur, le petit quartier près du port. Lorsque vous êtes de face au quai menant à Koh Rong ou d’autres îles de la région, tournée vers votre gauche. L’accès est disponible aux piétons seulement. Ne faites pas la gaffe de tournée vers votre droit en direction de la plage d’Ou Chheuteal Beach. Quand je parlais notamment des horreurs des plages, c’est de celle-ci notamment que je faisais mention dans cet article. La petite rue dont je parle, proposent de bons petits restaurants (touristiques). Il y a plusieurs bars et une vie animée intéressante. On y retrouve aussi quelques hôtels. Cette rue, touristique qu’elle est, a fait un baume à ce que je n’ai pas aimé de Sihanoukville.

Mon véritable coup de coeur au Cambodge va à Koh Rong. Une île paradisiaque au coeur du golfe de la Thaïlande. Pour ce faire, il faut obligatoirement passer par Sihanoukville. Cela faut la peine. Pour ceux et celles qui me connaissent, savent que je suis hyper actif. J’aime bouger. J’aime quand les choses avancent. Donc, j’aime bouge ren voyage et découvrir les attraits touristiques. Koh Rong, c’est tout le contraire de ça. Il n’a rien à faire autre que de relaxer sur les plages et ça fait du bien. Après deux ou trois jours, j’aime quitter mon emplacement pour découvrir une autre destination. Là, je suis resté à Koh Rong plusieurs jours tellement que j’ai adoré. Les paysages sont incroyables. Les plages sont belles et les gens sont vraiment gentils et accueillants. Tout le contraire de Sihanoukville. Il y a deux îles portant un nom similaire situé l’une à côté de l’autre :

  • Koh Rong
  • Koh Rong Sanloem

Koh Rong, CambodgePour ma part, j’ai fait Koh Rong, la plus grande des deux îles et je ne regrette certainement pas mon choix. À ce que j’ai lu et compris, la vie à Koh Rong Sanloem serait moins intéressante et les plages moins jolies. Je retournerais n’importe quand à Koh Rong!

Impossible de ne pas parler du Cambodge sans parler de Siem Reap. La deuxième destination du pays devant la capitale de Phnom Penh. Certains touristes débarquent à Siem Reap sans avoir visité d’autres destinations du pays. La première raison d’une visite à Siem Reap, c’est sans aucun doute pour les temples d’Angkor. Vous avez sans doute déjà vu une image du temple d’Angkor Vat. Je me souviens encore d’une visite scolaire au Musée de la civilisation de Québec dans ma jeunesse, où il y avait une maquette de ce temple. Cela m’avait grandement impressionné. Je m’étais juré que j’irais le voir un jour dans ma vie. Une promesse qui a été réalisée. Je n’ai pas été déçu tout au contraire. J’ai été impressionné par le cite des temples d’Angkor. On y retrouve de nombreux temples dans un cite à perte de vue. Des temples plus beaux les uns comme les autres. Parmi les temples incontournables à faire à Angkor, il y a bien entendu le temple d’Angkor Vat, le temple du Bayon, le temple de Ta Prohm, le temple d’Angkor Thom et plusieurs autres. Ça vaut la peine d’y aller. Vous serez marqué par votre visite au point tel que je souhaite y retourner!

Temples d'AngkorSiem Reap, c’est aussi une ville. Une ville touristique, surtout située près de la rue Pub Street. C’est le coeur animé de la ville. On y retrouve des restaurants, des bars et des boutiques. Tout pour plaire aux touristes qui découvrent Siem Reap.

Le Cambodge, j’ai aimé. Je suis tombé amoureux de Koh Rong, j’ai aimé les temples d’Angkor et j’ai adoré la gastronomie et la culture du pays. J’ai moins aimé Phnom Penh et détesté Sihanoukville. Si c’était à refaire, je retournerais où je suis allé, mais en quittant encore plus rapidement Sihanoukville. Je garde en mémoire les plages de Koh Rong.

Ajouter un commentaire

Soutenir le contenu touristique LGBT 🏳️‍🌈

Le Gay Voyageur crée du contenu gratuitement avec des articles, vidéos et des podcasts. Merci de votre support afin de continuer à la promotion positive du tourisme LGBT mais aussi de la lutte contre l’homophobie.




E-BOOK GRATUIT 2020!

Voici ma liste des destinations d’Asie à visiter absolument selon mes expériences touristiques. Téléchargez gratuitement ce e-book.




Dernières vidéos

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter du Gay Voyageur pour recevoir toutes les destinations touristiques gay friendly.